Bas Smets - ‘Des craeyen ende raven aes’

Pierre Bruegel l’Ancien composait ses peintures à la manière d’un collage d’éléments paysagers observés lors de ses voyages. Dans la peinture Le Triomphe de la Mort il représente un paysage apocalyptique, dans lequel les arbres sont remplacés par des roues à supplice.

Bas Smets reconstruit un fragment de cette peinture en réalité, à un endroit où Bruegel aurait pu le voir. Les roues à supplice, à l’époque décrit comme ‘appât pour les corneilles et corbeaux’, serviront comme lieu de repos et chant pour les oiseaux. De cette manière Smets complète le cycle entre perception, imagination et construction.